février 25, 2024

Les meilleures sonneries, jeux et applications pour ton mobile

AleXa la superstar de K-pop et ses danseuses

AleXa a déménagé à Séoul en 2018 et a passé plusieurs mois à étudier le coréen et à suivre des cours de danse intensifs - Photographie Anthony WALLACE / AFP©

AleXa, la star de K-pop: son rêve l’a conduit vers ses racines

AleXa, la star de K-pop a enfin réalisé son rêve d’enfance: monter sur scène et devenir une artiste bien connue. À sa grande joie, cette quête vers la reconnaissance et la célébrité a aussi fait qu’elle ait pu retrouver sa famille biologique du côté de sa mère.

AleXa, la star de K-pop et son lien avec la Corée

AleXa, la jeune fille de 25 ans aux cheveux bleu saphir, qui vient de remporter la version américaine du Concours Eurovision de la chanson américaine, a déclaré à l’AFP que son seul lien avec la culture coréenne était le kimchi. Sa mère qui est d’origine coréenne a été adoptée par une famille américaine. Ce qui fait qu’elle connaît peu sa culture natale et ne parle pas coréen. 2008 a été l’année où AleXa a découvert la K-pop. « C’était une sorte d’étincelle, mon rêve, mon désir d’être un artiste K-pop à l’avenir », explique l’artiste, qui a commencé à danser à l’âge de deux ans. Née à Tulsa, aux États-Unis, AleXa nous rappelle l’importance de voir à l’écran des artistes qui résonnent en nous en tant qu’Américains d’origine coréenne. Pour elle, il y avait « des chemins intéressants à suivre ». À l’université, elle a remporté le premier prix d’un concours de K-pop. C’est un voyage en Corée du Sud pour tourner une émission de télé-réalité. Elle y rencontre la compagnie du futur et se consacre à une formation rigoureuse pour devenir une star qui espère que les jeunes talents couronneront la gloire sur cette scène musicale.

Un rêve d’enfance réalisé : reconnaissance et célébrité

Lorsque NBC a décidé de faire une version américaine de l’Eurovision, Alexa a été invitée à représenter l’Oklahoma. Cela lui a permis de présenter la K-pop au public américain. Elle décrit sa démarche auprès de l’AFP : au-delà de la nationalité et de la langue, pour AleXa, la K-Pop est un engagement envers le concept, le style et l’exécution. Coiffure, maquillage, décor, mise en scène, chorégraphie, tout doit être parfait. « J’aime vraiment le spectacle, l’art, la magie, la beauté, c’est ce qu’est la K-pop », dit-elle. Arrivée à la finale, AleXa se donne à fond. Elle est assise sur un trône suspendu et chante « Wonderland » tout en rejoignant les danseurs dans une chorégraphie militaire précise. Les fans le louent pour avoir réussi à amener le genre au cœur de la télé-réalité américaine. Elle espère que la diversité croissante de l’industrie apportera sa musique à plus de pays. AleXa, la star de K-pop a enfin trouvé ce qu’elle cherchait dans le monde de la K-pop : reconnaissance et célébrité.

Tentatives pour retrouver sa famille biologique 

AleXa a aussi toujours rêvé de renouer avec sa famille biologique en Corée. Née à Ilsan, une banlieue nord-ouest de Séoul, la mère d’AleXa s’est fait adoptée à l’âge de cinq ans. Comme de nombreux enfants adoptés, elle souhaite également retrouver sa famille biologique, mais « les lois ici en Corée du Sud sont un peu plus strictes quant à la capacité d’un enfant à retrouver ses parents biologiques et inversement », déplore la superstar. Dans les zones rurales, le droit à la vie privée du parent biologique prime sur les droits de l’enfant adopté. La Corée du Sud est depuis longtemps un pays leader en matière d’adoption. Des centaines de milliers d’enfants ont été envoyés à l’étranger depuis les années 1950. Grâce à internet et aux tests ADN, AleXa a quand même pu retrouver des traces de son cousin dans un autre pays. Alexa et sa mère ne perdent jamais espoir. « J’espère qu’une partie de ma famille coréenne se retrouvera ici à l’avenir », a-t-elle déclaré à l’AFP. Elle considère désormais Séoul comme sa deuxième maison.

Avec ETX/DailyUp