janvier 30, 2023

Les meilleures sonneries, jeux et applications pour ton mobile

Une femme sur son canapé

Le streaming illégal est en recul face au modèle de l’abonnement - Photography Anitta - Envolver / Shutterstock© 

Contenu dématérialisé : place à la consommation légale via abonnement

Le visionnage de contenu dématérialisé devient de plus en plus en vogue avec l’essor des plateformes de vidéo à la demande. Ces derniers temps, on constate que les internautes préfèrent la souscription à un forfait d’abonnement plutôt que de passer par le streaming illégal.

Visionner des contenus dématérialisés en France : le modèle de l’abonnement s’impose

Selon une étude de l’autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), 86 % des internautes français de 15 ans et plus ont consommé un contenu dématérialisé sur une application dédiée au cours des 12 derniers mois. Cela concerne les types de contenu dématérialisé comme la musique, films, séries TV, photos, jeux vidéo, logiciels, livres, presse, retransmissions sportives en direct, podcasts, spectacles vivants, documentaires.

Selon l’Arcom, les biens culturels de contenu dématérialisé les plus populaires sont les films, la musique et les séries TV. Les autres types de contenu dématérialisé comme les podcasts et les livres audio commencent à intéresser du monde cette année. Ces biens culturels sont très populaires auprès de millions d’abonnés de la génération Z.

Souscription à la vidéo à la demande : populaire après des internautes

Le mode d’accès majeur à la consommation légale d’un contenu dématérialisé est l’abonnement payant à un service de vidéo à la demande (Vod et Svod). Plus de 70 % des Français sondés dans le cadre de cette étude de l’Arcom disposent d’au moins un abonnement payant à une plateforme de streaming illimité, propre à leur foyer, ou obtenu via les codes d’une autre personne. Le nombre d’abonnements ne cesse d’augmenter ces dernières années.

En ce qui concerne l’abonnement, la souscription à une offre en illimité de vidéo à la demande est la plus fréquente, bien devant l’abonnement à un service de streaming musical et l’offre de télévision payante. Selon l’étude, la consommation légale d’un contenu dématérialisé est en hausse. Les plateformes les plus populaires sont Netflix France, Amazon Prime Video, Apple TV, Apple Music, Ocs Premium, Canalplay, Sfr play, Google play music, YouYube music, ou encore Qobuz.

Streaming illégal : en recul ces dernières années

Selon l’étude de l’Arcom, les 40 ans et plus ont été les plus enclins à consommer un contenu dématérialisé de manière légale via les services de streaming vidéo ou audio. Par contre, ce sont les jeunes âgés de 15 à 24 ans qui sont les plus nombreux à consommer un contenu dématérialisé sur le streaming illégal. Les chiffres sortis par l’Arcom démontrent que près d’un quart des internautes ont recouru à la consommation illicite.

Toutefois, cette dernière est en recul de 4 points sur un an. Cette baisse concerne les biens « étudiés » comme les films et séries et les événements sportifs. Pour lutter contre le piratage, l’Arcom a évoqué la mise en œuvre des mesures comme le blocage des sites illicites proposant un contenu dématérialisé et des retransmissions sportives en live streaming. Avec le streaming payant, les abonnés pourront regarder des films originaux en toute tranquillité.

Avec ETX Daily Up