février 25, 2024

Les meilleures sonneries, jeux et applications pour ton mobile

Albin de la Simone sur scène

Dans les musées d'art contemporain, on voit présenter des musiciens jouant des morceaux expérimentaux, tandis que dans les musées d'histoire, les musiciens jouant des chansons d'époque sont plus appropriés - Photographie GUILLAUME SOUVANT / AFP©

Les musiciens s’invitent dans les musées pour leur redonner vie

Ces dernières années, il est devenu courant de voir des musiciens concevoir des albums ou présenter des concerts dans les grands musées. Tel est le cas d’artistes de renom comme Albin de la Simone et le groupe de musique électronique et pop rock français Phoenix.

Les musiciens dans les musées, une nouvelle tendance ?

Dans de nombreux musées à travers le monde, il est de plus en plus fréquent de voir des musiciens en train de jouer de la musique en direct pour les visiteurs. Ces musiciens apportent une touche d’ambiance et de vie aux salles silencieuses des musées, permettant ainsi une expérience plus immersive et agréable pour les visiteurs. Les musiciens qui jouent dans les musées sont souvent des professionnels qui ont été recrutés pour leur talent et leur capacité à créer une atmosphère adaptée à l’environnement culturel. Ils peuvent jouer des instruments tels que le violon, le piano, la guitare ou même des instruments traditionnels locaux, selon le musée et son thème. La musique en direct dans les musées est également une excellente façon d’attirer un public plus large, en particulier les jeunes adultes qui sont souvent plus enclins à visiter les musées s’ils ont une expérience plus immersive. De plus, cela peut aider à promouvoir la culture musicale locale et à soutenir les musiciens locaux.

L’artiste Albin de la Simone pour une visite à Orsay

Albin de la Simone figure parmi ces musiciens qu’on a vus se présenter dans les musées. Orsay l’a contacté l’été dernier lorsqu’il a commencé à travailler sur son album musical intitulé « Les cent prochaines années ». Le fait s’être plongé dans les expositions futures via le catalogue a eu un impact sur le ton de l’album, et dans sa cohérence dans son ensemble, reconnaît-il. Les deux portraits féminins « La Prune » et « L’absinthe ont particulièrement intrigué Albin de la Simone. Ils se demandaient pourquoi elles étaient si mélancoliques. Il s’est alors inspiré du regard de ces personnages pour imaginer une autre histoire intitulée « Avortement illégal et secret » en essayant de faire passer le message « explicitement » en ne prononçant aucun mot du champ lexical du sujet.

Quelques concerts de musique prévus dans ces lieux chargés d’histoire et de culture

L’album intitulé les « Cent prochaines années » d’Albin de la Simone est sorti au mois de mars 2023 et il l’a présenté en concert de musique pendant trois nuits au début du mois d’avril 2023 à l’Auditorium d’Orsay. Deux visites musicales les 15 et 22 mai 2023 permettront à un petit groupe de visiteurs d’allier sa musique et ses œuvres. Cet ancien étudiant en art en a déjà fait l’expérience au Musée d’Art moderne de Paris. Albin de la Simone et ses invités ont aussi été invités le 29 juin 2023 pour « Nocturne », une soirée festive et musicale sous la grande horloge au centre de la collection d’Orsay. Albin de la Simone ainsi que Manet et Degas, deux peintres iconiques de la seconde moitié du XIXe siècle s’y présenteront.  » Le musée d’Orsay a pour ambition de redonner vie aux lieux et qu’ils ne deviennent pas uniquement un endroit où archiver les œuvres » selon les explications d’Antonin Fra, directeur des programmes culturels à l’AFP.

Phoenix conçoit un album dans les galeries des Arts décoratifs

Le groupe versaillais Phoenix a enregistré son nouvel album intitulé « Alpha Zulu » dans une salle du Musée des Arts décoratifs à Paris. Ils ont toujours rêvé de créer dans des lieux différents de ce que l’on voit souvent et leur souhait s’est réalisé ». Comme par hasard, une vieille amie est devenue directrice de ce musée et elle a voulu faire une résidence pour musiciens.  Le rêve de notre groupe s’est alors transformé en réalité », confie à l’AFP Laurent Brankowitz, guitariste au sein du groupe Phoenix. “Ce qui m’a le plus impressionné, c’est de voir qu’on pouvait aussi entreposer des œuvres et des objets dans notre studio, un peu comme celui dans les Aventuriers de l’arche perdue. C’est bien différent des musées figés, sans vie qu’on voit au quotidien », raconte le chanteur Thomas Mars.  » C’est avec la même énergie qu’on procède quand on fait de la musique », a-t-il ajouté. En somme, il n’y a pas que les mélomanes qui trouvent plaisir à voir les musiciens présenter dans les musées. Les musiciens y trouvent aussi leur propre compte.

Avec ETX/DailyUp