janvier 31, 2023

Les meilleures sonneries, jeux et applications pour ton mobile

Nomcebo Zikode sur scène

Les plateformes de streaming musical représentent une opportunité pour la musique africaine - Photography PIUS UTOMI EKPEI / AFP© 

Musique africaine : une grande opportunité avec le service de streaming musical

La musique africaine a pris une place importante sur la scène mondiale avec la révolution numérique. Les artistes et les musiciens d’Afrique qui rêvent de l’international profitent des opportunités offertes par les géants du streaming musical et du divertissement mobile comme Spotify pour briller.

Musique africaine : la révolution numérique constitue un tremplin

La musique africaine connait un réel développement avec l’essor de la communication digitale et la révolution numérique. L’augmentation du nombre des abonnements dans les services de plateforme de streaming musical a permis aux artistes d’Afrique de se faire connaître dans le monde entier avec une playlist Mp3 bien garnie.

L’application Boomplay, nouveau service de musique africaine, qui n’a pas à rougir face aux géants comme Apple music, Soudcloud, Qobuz Unlimited , Deezer Premium, Spotify, Google play, YouTube Music, ou encore Amazon Prime, y est pour quelque chose. Appli créée au Nigéria en 2015, présente dans six pays africains, elle propose un catalogue illimité de musique africaine, à télécharger pour une écoute hors-connexion. Boomplay, plateforme payante, mais qui propose une offre gratuite avec de la publicité, représente un tremplin pour des milliers d’artistes.

L’énorme potentialité du streaming musical et du divertissement mobile en Afrique

Les revenus de la musique africaine sur les plateformes devraient tripler en cinq ans, passant de 90,7 millions d’euros en 2021 à 307,3 millions d’euros en 2026. Prenons exemple sur la chanson Jerusalema ou Calm Down du Nigérian Rema, qui enregistre 50 millions d’écoutes en streaming musical en France. Les plateformes digitales étaient à la base du succès de ces œuvres de musique africaine, a affirmé Akotchayé Okio, chargé du développement international pour l’Afrique de Sacem (Société française des auteurs, compositeurs et éditeurs).

La révolution numérique devrait constituer une opportunité pour les industries de la musique africaine. Avec le digital, les centaines de millions de consommateurs, les abonnés en Afrique, et dans le monde, n’auront plus besoin que d’un clic pour accéder à des albums et à de nombreux titres disponibles.

La partie francophone devrait être plus présente sur Spotify pour mieux s’exposer

Force est de constater que ce sont plus ou moins les artistes de la partie anglophone de l’Afrique qui profitent le plus de la révolution numérique. Les acteurs de la musique africaine francophone devront suivre les traces de leurs collègues anglophones pour se mettre en valeur sur les plateformes. Les géants des plateformes digitales et du divertissement mobile comme le suédois Spotify, qui compte des millions d’utilisateurs, proposent maintenant des playlists afro-pop et des millions de titres, avec une qualité audio exceptionnelle.

Il est essentiel pour la musique africaine francophone d’être présente sur ces plateformes de service de streaming musical pour se faire de la place. En effet, une bonne exposition dans une application mobile permettra d’avoir accès à un marché plus large et peut mener à une carrière internationale.

Avec ETX Daily Up