février 25, 2024

Les meilleures sonneries, jeux et applications pour ton mobile

Une femme DJ égyptienne sur scène

Les femmes DJ égyptiennes se sont imposées et elles apportent maintenant un souffle de fraîcheur à la scène électronique égyptienne - Photographie KHALED DESOUKI / AFP©

Musique : les femmes DJ égyptiennes mettent le feu sur la piste de danse

Dans un restaurant au bord du Nil, Yas Meen Selectress ainsi que d’autres femmes DJ égyptiennes ouvrent la piste de danse. L’ambiance qu’ils mettent amuse énormément les jeunes. Malheureusement, les musiciens électro ne trouvent pas le soutien de l’industrie de la musique comme avec les artistes.

Les femmes DJ égyptiennes ont enfin réussi à se faire une place

Les femmes DJ égyptiennes sont en train de prendre d’assaut la scène musicale électronique de leur pays. Bien que l’industrie de la musique électronique en Égypte ait longtemps été dominée par des hommes, de plus en plus de femmes DJ égyptiennes se font aujourd’hui un nom dans ce domaine, et leur talent et leur créativité sont de plus en plus reconnus. Les femmes DJ égyptiennes ont dû faire face à de nombreux défis pour se faire entendre dans ce milieu très masculin. Elles sont source de nouvelles idées, de nouveaux styles et de nouvelles perspectives à la musique électronique, et cela contribue à la diversité et à la richesse de cette scène musicale en constante évolution. Le nombre de femmes DJ dans la région a bien augmenté au cours de la dernière décennie », a confirmé à l’AFP Frederike Berje de l’Institut culturel allemand Goethe au Caire. « Cependant, elle trouve que la scène musicale égyptienne est encore dominée par les hommes, notamment dans la gestion et la production des salles de concert. Et c’est encore le cas dans nombreux autres pays dans le monde.

Yas Meen Selectress enflamme la piste de danse 

Parmi les femmes DJ égyptiennes talentueuses, on peut citer Mira Hesham, qui est devenue une véritable sensation de la scène électronique égyptienne grâce à son style musical unique et son énergie communicative. D’autres femmes DJ égyptiennes comme Nour Fahmy et Akladios ont également connu un grand succès ces dernières années, grâce à leur talent et leur créativité. Sans oublier Yas Meen Selectress et d’autres femmes DJ égyptiennes qui dans un restaurant au bord du Nil savent très bien faire danser les gens. Les femmes DJ égyptiennes sont surtout connues pour leur capacité à créer une ambiance festive et énergique. Elles utilisent différentes techniques pour animer leur public, comme le choix judicieux de leur sélection musicale pour créer une atmosphère spécifique, en s’adaptant aux préférences et à l’humeur de la foule, en interagissant avec les danseurs sur la piste de danse et en utilisant des effets visuels tels que des lumières et des projections vidéo.

Une ambiance festive qui attire les jeunes en Egypte

La culture de la fête en Égypte est assez dynamique et il y a une variété d’événements pour les jeunes à participer, allant des fêtes privées aux grands festivals de musique. L’Égypte est une société traditionnelle et conservatrice, où les normes sociales peuvent limiter la liberté des jeunes dans certaines activités de divertissement. De plus, la religion joue un rôle important dans la vie quotidienne de nombreux Égyptiens, ce qui peut influencer leur participation à des événements festifs. Toutefois, il y a encore une scène de fête active en Égypte, en particulier dans les grandes villes comme Le Caire et Alexandrie, où les jeunes peuvent trouver des endroits pour socialiser, danser et s’amuser. On peut voir lors des fêtes ou soirées animées par des femmes DJ égyptiennes que bien de jeunes se défoulent sur la piste de danse.

À quand la reconnaissance des musiciens électro par l’industrie musicale ?

Pour Hajer Ben Boubaker, la chercheuse franco-tunisienne qui réside à Paris, « les chanteuses ont toujours occupé une place importante sur la scène culturelle arabe. » Mais aujourd’hui, « les femmes DJ égyptiennes sont très peu représentées sur la scène électro » affirme-t-elle à l’AFP. Yas Meen Selectress, une des femmes DJ égyptiennes citées plus haut affirme que pour eux, le plus gros défi c’est de trouver des salles. « Comme il n’y a pas ou peu d’espaces dédiés, impossible de jouer notre musique », confirme-t-elle habillé d’un crop top avec un tour de cou blanc et une coupe à la garçonne. Ceux qui font des spectacles ont de plus en plus de mal à trouver des lieux pour se produire, car le nombre est si limité », conclut Berger. Malgré cette situation, ils ne peuvent pas compter sur le soutien de l’industrie musicale. Les institutions culturelles en Egypte soutiennent de nombreux artistes, mais veulent à tout prix faire tomber les rappeurs, hommes ou femmes DJ égyptiennes ainsi que d’autres musiciens électroniques.

Avec ETX/DailyUp